ATTRIBUTION DE BOURSES D’ÉTUDE DANS LE DOMAINE DES MINES ET DE LA GÉOLOGIE

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE D’ATTRIBUTION DES BOURSES D’ÉTUDE 2019 DANS LE DOMAINE DES MINES ET DE LA GÉOLOGIE (CI)

(COTE D’IVOIRE) Le mardi 25 juin 2019 le ministre des Mines et de la Géologie, Jean Claude Kouassi, a procédé, au lancement officiel de la campagne d’attribution des bourses d’étude, au titre de l’année 2019, dans le domaine des mines et de la géologie. La cérémonie a eu lieu au cabinet du Ministre.
L’octroi de ces bourses s’inscrit dans les attributions du comité de gestion du fonds de formation minière, pourvu de 343 millions de FCFA pour mettre en œuvre la politique de formation et de renforcement des capacités des agents de l’administration minière, ainsi que des étudiants en fin de cycle dans le domaine minier.

Le fond a entre autres objectifs l’amélioration de l’employabilité des jeunes diplômés dans le domaine des mines. C’est pourquoi M. Kouassi a demandé aux entreprises minières de faciliter l’octroi de stages aux étudiants dans le secteur des mines, en vue de contribuer à leur perfectionnement.
La création d’un centre de formation minière a été émise par Monsieur le ministre. Cet établissement aura pour but de favoriser une formation et un perfectionnement en adéquation avec les attentes réelles des entreprises minières.
Pour joindre l’acte à la parole, des séances de travail avec les ministères en charge de la recherche scientifique et de l’enseignement professionnelle sont prévues afin de plancher sur une meilleure orientation des modules en termes de besoin dans le secteur.
Les thèmes retenus pour ces formations sont entre autres, l’économie minière, l’hygiène, la sécurité et l’environnement dans les mines et projets d’exploration, le contrôle non destructif des équipements sous pression, le contrôle des métaux précieux (or), le traitement et l’interprétation des données géophysiques, la stratégie de réhabilitation des anciens sites miniers, etc.

Ainsi la Cote d’Ivoire, loin des discours, fait du concret. La collaboration entre le Ministère des Mines et de la Géologie et le Ministère en Charge de la Recherche est un mariage naturel et salutaire. Seules des actions de synergie interministériel pourrons permettre à nos États de bénéficier des retombées de l’exploitation de nos ressources minières sous sa forme actuelle.
Ailleurs comme au Burkina Faso un fond dédié à la recherche a été créé mais jusque-là, la concrétisation sur le terrain est toujours attendue. Un fond qui sur papier est morcelé entre les acteurs. Vivement que le cas ivoirien inspire les autres pays miniers dans la sous-région.

2 Comments
Laisser un commentaire