Le BUMIGEB au 8ème colloque maghrébin de la géophysique appliquée

Le CMGA, Colloque Maghrébin de la Géophysique Appliquée, est un cadre d’échange et de partage d’expériences et de résultats des géophysiciens. Organisé dans les pays Magrébins, le 8ème CMGA s’est déroulé du 21 au 23 Mars 2019 à Hammamet en Tunisie. Le CMGA a été un forum pour présenter et discuter les nouveaux résultats, les innovations et les applications de la géophysique en relation avec les problématiques intéressant le Maghreb et le pourtour méditerranéen.

Le Bureau des Mines et de la Géologie du Burkina a pris part à ce 8ème CMGA avec la participation de deux représentants. Le présent rapport fait le bilan de la participation du BUMIGEB  à ce 8ème colloque.

Présentation du CMGA8

Le CMGA8 a été organisé en Tunisie par le Laboratoire de Géo-ressources (LGR, Centre de Recherches et des Technologies de l’Eau, CERTE, Tunisie), l’Unité de recherche : Géologie des Ressources Naturelles (GRN) Faculté des Sciences de Bizerte FSB) l’Association Scientifique des d’Innovation Technologique et du Développement (ASITED).

L’objectif du CMGA8 est de présenter et de discuter à propos des nouveaux résultats, découvertes et applications en Géophysique appliquée en relation avec les problématiques intéressant le Maghreb et le pourtour méditerranéen liées aux Ressources en eau/sol, l’Environnement, la Géoénergie, le Géorisque, la Géoexploration des bassins, la Géodynamique, la géologie structurale, l’archéologie, le Génie civil, etc. Le séminaire est ouvert aux disciplines des Géosciences ayant travaillé sur des recherches liées aux thématiques de CMGA8.

Le thème de cette édition est : la géophysique au service du développement
durable de la société. Ce thème principal a été subdivisé en six
sous-thèmes :

T1 : Géophysique appliquée à la Géologie structurale et à la Géodynamique

T2 : Géophysique appliquée aux Ressources en Eaux

T3 : Géophysique appliquée à l’Environnement et  aux Ressources en sol

T4 : Géophysique appliquée à la Géo-énergie

T5 : Géophysique appliquée aux Géo-risques

T6 : Géophysique appliquée à l’Archéologie et au Génie Civil

L’organisation a été assurée par les structures ci-dessous:

On note Mohamed GASMI et Hakim GABTNI  respectivement  Président et Co-Président. Les autres membres du comité sont :Hakim GABTNI (Tunisie), Mohamed GASMI (Tunisie), Hajer AZAIEZ (Tunisie), Fatma HACHANI (Tunisie), Mohamed DHAOUI (Tunisie), Hadhemi BALTI (Tunisie), Mohamed GHARBI (Tunisie), Abir JRAD (Tunisie), Mahmoud KHLIFI (Tunisie), Belgacem REDHAOUINIA (Tunisie), Ichraf LAMOUCHI (Tunisie), Amina BEN FRAJ (Tunisie), Sabrine ZAGHDOUDI (Tunisie), Amal GHOUMA (Tunisie),Moncef SEKRI (Tunisie), Lamine HAMAI (Algerie), Mustapha BOUJAMAOUI (Maroc).

Déroulement du colloque

Les activités se sont déroulées à l’hôtel EL MOURADI, de Hammamet ville située à 70 km de Tunis, la capitale de la Tunisie. Au total on note 102 communications partagées entre deux salles et 06 conférences réalisées du Jeudi 21 au samedi 23 Mars.

Chaque présentation est suivie d’une phase d’échange. Les méthodes géophysiques appliquées pour les travaux réalisés sont essentiellement la sismique, la gravimétrie, la résistivité géoélèctrique. Les auteurs sont
généralement des étudiants en années de master ou de thèse avec des enseignants chercheurs.  Les travaux sont réalisés sur des zones d’études spécifiques avec des objectifs et une méthodologie bien définis. Les résultats présentés sont capitalisés et permettent de réorienter ou de poursuivre les travaux.

Les périodes de présentation sont intercalées par des animations et visites de stands.  Les posters scientifiques, Les appareils géophysiques et accessoires, les équipements de forage et d’énergie solaire étaient à l’honneur dans les stands.

Petits matériel pour les cables d’appareils géophysiques produits en chine

 Nouvel équipement de polarisation provoquée 3D, FullWaver  devéloppé par Iris instrument

La participation du BUMIGEB

 Le Bureau des Mines et de la Géologie du Burkina a été représenté par deux agents du Service des Etudes Géophysiques et Hydrogéologiques (SEGH) de la Direction de la Recherche Géologique et Minière (DRGM). Les deux participants sont M.TOURE Abdoulaye, Ingénieur Géophysicien et Chef dudit service et M. KAFANDO Sayoba, Ingénieur Hydrogéologue et Chef de la section Hydrogéologie.

Il faut signaler la participation de M. OUEDRAOGO Abdoulaye, ex-Directeur des Sondages, ex- Chef de service de Géophysique du BUMIGEB à la retraite, qui porte à trois le nombre de participant Burkinabé au CMGA8.

Le BUMIGEB a fait une communication orale à l’occasion du colloque. Le thème de la présentation s’intitule comme suit : « CONTRIBUTION DE LA TOMOGRAPHIE GEOLECTRIQUE POUR LA REALISATION DE FORAGES A TRES GROS DEBITS POUR L’ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES GRANDS CENTRES URBAIN: CAS DE LA VILLE DE BOBO DIOULASSO. »

C’est M.TOURE Abdoulaye qui a livré la communication le Samedi 23 Mars 2019 à partir de 14H 45 dans la Salle Kairouan. La présentation a porté sur des travaux d’implantation par des méthodes géophysique combinées qui ont permis d’enregistrer un débit de plus de  300 m3/h.

Communication orale du BUMIGEB présentée par M. Abdoulaye TOURE Ing Géophysicien

Pause café en compagnie du doyen Abdoulaye Ouédraogo

En marge du colloque, la représentation du BUMIGEB saisi l’occasion pour nouer des contacts avec des entreprise de vente et de fabrication d’équipement de géophysique et accessoires, de forage mais aussi avec des structures de recherche et des chercheurs venus d’ailleurs et de Tunisie.

Visite du stand de Iris instrument en compagnie de Orlando Leite, Directeur commercial d’Iris

La délégation a pu s’enquérir des nouvelles technologies disponibles en matière d’équipement de géophysique. C’est le cas de l’utilisation et la mise en œuvre de des méthodes sismiques et de tomographie (voire les images ci-dessous).

Formation pratique en sysmique refraction avec Geoexplo à la fin du colloque

Démonstration de tomographie sur l’eau avec YURI. A de KB Electrometry Ltd de la Russie.

Conclusion

Les rencontres du genre sont nécessaires pour les géoscientifiques car constituent de vraies plateformes d’échanges d’expériences, elles sont nécessaires pour un renforcement réel des capacités de tous les acteurs du domaine.  Le CMGA est aussi une vitrine offerte aux fabricants d’instruments géophysiques pour présenter leurs nouvelles inventions.

Laisser un commentaire